10 juillet 2007

"Bonne nuit"

Que j'ai trouvé ce matin ton "bonne nuit, chérie" d'hier soir, cela m'a fait énormément plaisir. Quand on est amoureux, on n'a pas  besoin de "extraordinaire" pour se rendre heureux. Tous les moments ordinaires dans le quotidien, c'est finalement le plus heureux des choses !

Hier nuit, malheureusement je n'ai pas eu une bonne nuit, étant attaquée par un cauchemar.

Dans le rêve, j'étais avec toi dans un bistro, avec un couple dont l'homme (M. Q) est un copain à toi. On s'est bien amusé au repas, puis M. Q est parti faire le paiement. Sa copine, étant contente de ce repas et étant un peu ivre, commence à te remercier de manière "séduissante". Puis, toi, tu t'es approché d'elle (!), et vous avez commencé à s'embrasséer (!!). Moi, tout m'assoyant à ton côté, j'étais tétanisée et un peu péjorative aussi vis à vis de ce comportement, je n'ai rien dit. Je suis partie. Puis à la maison, je réfléchie comment réagir. Mais comme tu n'as pas de portable (dans ce rêve, tu n'en avais pas), je n'avais pas de moyen pour te contacter. Quelques instants plus tard, j'ai reçu un coup de fil de ta part, mais probablement tu m'as téléphoné par le portable de ton copain, et tu m'as demandé de rappeler à ce portable pour ne pas gaspiller le frais de communication du portable de ton copain. On a raccroché, et par la suite, malheureusement, j'ai réalisé que je ne connaissais pas son numéro. J'attends que tu me rappelles, ... le temps passe... (fin)

...

Voilà, c'était mon cauchemar d'hier.

Qu'est-ce que cela signifie ? Je ne doute quand même pas que tu as trouvé une copine au marriage, même à mon insu, je crois. Mais peut-être que... je soupçonne que... j'ose te demander : peut-être qu'il y avait Marie Rocher dans la cérémonie du marriage ? ou quelqu'un t'a transmis son message ou son salutation ou ses bises d'amitié ? Peut-être que j'ai fait ce rêve parce que je crains fort cette situation ?...

...

En tout cas, ce n'est pas mon affaire, il faudrait dire.

...

Franchement je l'aime vraiment pas. Et j'ai peur que cette femme reapparaisse autour de toi, donc a priopri autour de moi. A l'époque, je t'ai reproché tes comportements vis à vis d'elle, plutôt que je lui ai reproché ses comportements vis à vis de toi. C'est parce que j'ai souhaité que tu sois "digne" de mon copain, alors que je n'ai rien souhaité chez elle. C'est parce que, qu'elle me semblait médiocre, cela m'était égale.

...

Je me permets de fantasmer un peu.

Aujourd'hui, je suis sûre qu'elle est au courant de mon départ à travers ses amis chambériens, et qu'elle tente de reprendre un contacte avec toi. Ce n'est pas parce que j'imagine qu'elle est toujours amoureuse d'elle, mais c'est parce que c'est sa nature de "s'accrocher" aux amitiés, notamment une amitié avec toi, avec qui elle crois avoir vécu des moments fantastiques pour les deux. (J'espère que ce n'est pas le cas pour toi, que tu as vécu un moment plus que "mieux que rien" avec cette femme médiocre.: aîe... j'ai dit des choses brutales ?)

Le premier contact sera à travers Mylène plutôt que directement par elle-même (pour prudance), parce que Mylène est quelqu'un qui sait bien lire l'air, que tu estime, et à qui Marie confiait telle et telle choses intimes. Lors du premier contact, Marie insistera qu'elle a "changé" pour te rassurere, en suggérant qu'elle n'est plus quelqu'un d'amoureuse ni de dépendante de toi, qu'elle a déjà touné la page (comme elle l'insite depuis toujours !), et qu'il n'est donc plus embêtant pour toi de garder une amitié avec elle, notamment après mon départ...

Il se peut que je fantasme, mais si je vois sa caractère correctement, ce arrivera dans peu de temps. Sinon c'est déjà advenu.

...

... "Donc quoi ?" demanderais-tu.

Beh... rien. Je me souviens simplement de l'époque où nous nous sommes mis tellement cruel et non respectuex l'un l'autre à propos d'elle. Et j'ai peur que cela recommence.

J'imagine qu'elle a expliqué à ses amis chambériens, au moins à Mylène, ce qui s'est passé entre nous de ses points de vue, et que, pour les amis, je suis une fille jalouse, immature, autoritaire, et étroite, comme tu m'as décrit toi-même auparavant. J'admets que c'est d'une part vrai. Et ils aideraient Marie à reprendre contact avec toi, sans méchancité, parce que pour eux, c'est moi qui ai une mauvaise caractère injuste, et que c'est normal que vous gardiez le contact.

Mais j'ose dire que, de mes points de vue, j'étais plutôt extraordinairement magnanime. Au début, j'étais tellement magnanime que, même si tu ne lui annonçais pas tout de suite de notre relation amoureuse, et que tu la contactais très frequemment (10 à 20aine de mails par jour, et les coups de fil de soir), je ne faisais pas la gueule. Je t'ai laisser arranger des choses à ton rythme en respectant la blessure de la fille que tu as " rejetée". Si vos conversations n'avaient pas été aussi perverses (excuse-moi, c'est ce que je pense honnetement), si je ne l'avait pas su, je n'aurais jamais réagi comme je l'ai fait en réalité. Je t'ai même dit que, qu'il y a des gens qui t'aiment, de manière parfois presque amoureuses, c'est bien pour toi, pour ta santé et beauté et auto-respect, et que j'en suis contente. Je ne change pas de cette attitude. Mais pour le comportement de Marie Rocher, c'était beaucoup trop loin d'être nourrisant pour toi, de mes points de vue. J'avais des regards péjoratifs pour ses comportements, puis pour elle entière.

Je pense qu'elle ne comprend pas la honte de ce qu'elle a fait, étant donné qu'elle ne m'en a jamais demandé pardon. Je pense qu'elle se sent plutôt victime de mon autorité injuste, et qu'elle me pardonne par sa générosité (que tout le monde apprécie chez elle, mais qui me semble superficielle. ... aïe, j'ai encore dit des choses brutales ?).

Si elle tente de te contacter pour "nous" dire qu'elle était désolée, c'est tant mieux. Mais cela ne serait pas le cas.

...

En écrivant tout ça, j'avais d'abord envie de te dire d'une nouvelle fois que je serais vraiment déçue si tu es quelqu'un qui lui donnes des bonnes signes, même un mot de salutation, soit directement, soit à travers des amis communs. Je ne préférerais vraiment pas de garder un contact avec toi, si tu es quelqu'un qui le fais après tout ce qu'on a expérimenté.

Mais en écrivant cette phrase, je me suis rendue compte que j'insite toujours la même chose qu'il y a quasi deux ans, lorsque je t'ai réclamé un choix : elle ou moi. Cela sinifie le manque de maturité et de progré de ma part. J'en suis navrée.

Je suis désolée aussi pour toi. Parce que, que je te le dis, cela enlève le manque de confiance en toi... que je doute ta qualité humaine... Je veux pas le dire, parce que ce n'est pas le cas : je ne doute pas ta qualité humaine.

Mais c'est vrai que je suis en phase de PTSD (post traumatic stress disorder) à ce propos. Dès que j'y pense, je suis angoissée et perds le raisonnement. La peur m'envahit aussitôt, avant que toutes les preuves d'amours que tu m'a données me donne une forte confiance.

...

Qu'en penses-tu ?

Réponds-moi franchement, parce que moi aussi, j'ai écrit mes sentiment franchement, en admettant qu'il me reste encore beaucoup de pas à faire à l'avenir. Réponds-moi si tu n'es pas encore stupéfié par le bas niveau de mon parole, et que tu as encore l'intention de m'accompagner...

...

Je suis navrée de t'avoir écrit tout ça, que tu trouveras le premier moment du matin,... bien que toi, tu m'as offert un "bonne nuit, chérie" sympathique hier.

Je te remercie encore une fois pour ta pensée vers moi d'hier soir, et je te jure, que je souhaite une bonne journée saine et efficace pour toi.

Très cordialement.

Posté par Hanamour à 05:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur "Bonne nuit"

    Ma pauvre chérie ! Ces cauchemars sont vraiment terribles ! je peux déjà te rassurer : ton ennemie n'était pas au mariage ! Et deuxièmement, je ne pense pas avoir été dragué par une femme. La seule qui m'ait parlé de façon assez personnel était la soeur de Dominique Ponson - Laure, qui était assise à côté de moi à droite et à qui je parlais beaucoup pour éviter de regarder les deux femmes insupportables qui étaient en face. Laure m'a parlé de sa vie : elle a deux enfants mais son copain est parti depuis plusieurs années. Du coup elle se passionne pour les chevaux. Elle adopte des chevaux de centres équestres qui sont destinés à l'abattoir. Sinon, je n'ai vu aucune femme "dangereuse" !

    Posté par Pierotic, 11 juillet 2007 à 13:11 | | Répondre
  • Ennemie

    Ah ? NOTRE ennemie n'est pas encore apparue devant toi ? Pas encore ?

    ...Elle tarde que d'habitude !

    Posté par Hanamour, 12 juillet 2007 à 13:02 | | Répondre
Nouveau commentaire